Légèreté & profondeur

1 septembre 2017

DOUCEUR D’ÉTÉ – Quand légèreté rencontre profondeur…

🎶

 

Alors que je m’enivre,  virevolte, légère comme une plume,  jouet du vent qui m’étourdit, tu t’es subrepticement introduit dans mon espace, entrouvrant,  fermant les fenêtres, calmant la tempête.
Tout mon contraire.
Tu es profond, vif, pénétrant, apaisant. Parfois brise ou  souffle je suis sur le qui-vive des émotions, sensations ressenties au passage de ton parfum, ton odeur dans mon dos, comme un courant d’air qui claque les portes fait s’envoler les feuillets de nos mots.
J’ondule, m’amuse et alors sans vraiment m’en rendre compte, intelligent tu m’apprivoises.
Je suis joyeuse comme une gamine. C’est ça en fait, je n’ai plus d’âge, ou si, celui intemporel des débuts, du début. On le dit autour de 15 ans, parce que c’est là souvent qu’on croit les perceptions plus intenses, aussi parce que la tête est vide et le cœur léger. Vide de déconvenues et autres tristesses.

Lors de la première entrevue, je n’étais pas prête, n’ayant pu sortir quelques mises en gardes qui me seraient venues de résistances.

Je t’ai dit que ça ne serait pas pour la vie, tu m’as répondu de ne pas m’en faire!

Bien que ne pas m’attacher était dans mes intentions, je m’enorgueillis de ne retenir aucun prénom, mais le tien je m’en souviens. Peut-être parce que tu n’as pas cherché à me l’imprimer. Je pensais rester quelques heures, voire quelques jours comme je fais d’habitude mais sans me retenir tu as susurré une nuit :

« L’espace est assez grand pour que nous puissions  y respirer à deux.
Je ne te demande pas de m’aimer, juste de ne pas t’inquiéter.
Toi qui prône la légèreté, tu es bien accrochée à tes principes dès qu’il s’agit de rester. »

Ça ne m’a pas plu alors je me suis attardée.
Mieux, je garde mon air, mon souffle, ma gaité, ma désinvolture, mon insouciance. On continue à vivre ça avec indolence et insolence. C’est trop beau pour être faux et ça fait un moment que ça dure.

Ce qui compte ce n’est pas tant que nous ne nous quittions pas mais plutôt que nous n’ayons pas envie de le faire.

Étrangement je me sens plus libre, sans doute délestée du poids de l’idée que les choses ne peuvent pas durer…

La légèreté que je suis a trouvé un candidat à sa hauteur, la profondeur…

Tu pourrais aussi aimer...

0 commentaire

Un petit truc à dire?

error: Content is protected !!